jeudi 19 janvier 2012

Trailer


Enfin parvenu, après moultes catastrophes, retours à la case départ, bivouacs et autres camps de base, aux lisières de la dinguerie, où commencent les Grandes Montagnes de Proses, je me retournai une dernière fois vers les porteurs, qui ne pouvaient franchir cette limite sacrée, tandis qu'au loin détalait la concurrence la plus hardie, qui fonçait vers de plus hospitaliers lieux communs .
— Couilles molles ! leur lançai-je.
(Ici commencent tes vrais ennuis, pensai-je — en fait : car il n'y avait pas d'autre chemin que le pire chemin. Le plus raide. Suivre ma mauvaise pente : mais en la remontant. Sponte sua forte. Et maintenant ta gueule. On ne parle pas pendant l'assaut.)

Bientôt sur nos écrans !

2 commentaires:

thoams a dit…

Si omnes ego non !

Le Marquis de l'Orée a dit…

A l'abordage, vieux capitaine, ce monde mérite un dernier assaut avant la sieste !