lundi 10 septembre 2012

"Heureux de n'avoir pas à monter sur le pont…"


"Jim ne voyait rien que le désordre de sa cabine fortement secouée. Il était là, cloué sur le dos, au milieu d'un petit cataclysme, et il était secrètement heureux de n'avoir pas à monter sur le pont."

Joseph Conrad, Lord Jim

5 commentaires:

Dominique Hasselmann a dit…

On sent le mazout, et le tremblement continu des moteurs, on est bien dans ce rêve bercé, dans le ventre métallique et il peut bien arriver tout ce que l'on veut, le sommeil est la vraie paix (un avant-goût de la définitive).

V. a dit…

Toujours à fond de cale Monsieur L.W-O ?

roma a dit…

Salut L-W-O -- bon maintenant il est temps, derrière le drap vaporeux et humide c'est l'hiver, l'hiver arrive, compagnon de sortie, le froid berce, éloigne, prend la main, plus la peine de se retourner, en attendant l'été

Nuageneuf a dit…


Deux mois sans news...Quid ?

Amitiés.

Claude a dit…

À quand ? à bientôt ?