mardi 28 juin 2016

L'homme ordinaire de Douarnenez





" La solitude tenue n'est ni un exploit, ni un retrait. 

C'est un plaisir, comme l'incognito."

Georges Perros, Papiers collés


Merci au chic anonyme qui m'a envoyé hier
le tuyau de ce très rare documentaire sur Georges Perros.





Ci-dessus : Georges Perros offrant des légumes 
au sublime Noël Roquevert sur le marché de Douarnenez !!! 
(captures écran par L. W.-O.)

Noël Roquevert : "Ah ils ont pris une tatouille !"

Video ci-dessous : Roquevert racontant 
sa bagarre au bois de Boulogne !!!!!

6 commentaires:

Le Marquis de l'Orée a dit…

Ah, le passage du mot Ganache, quel bonheur...

Et Juste avant la sieste.


Hop ! Mourons.

Le Promeneur a dit…

Merci.

Luc-Antoine MARSILY a dit…

Et nous avons - aussi - le merveilleux Roquevert comme culte commun !
Rien d'étonnant...
Bien à vous. LAM.

Philippe L a dit…

Merci.

Henry a dit…

On ne sait pas assez que Georges Perros a participé un bref moment au lettrisme. En effet, figure en couverture du premier et unique numéro de "La Dictature lettriste, cahiers d’un nouveau régime artistique", « le seul mouvement d’avant-garde artistique contemporain » (juin 1946), le nom de Georges Poulot. Sous ce pseudonyme, Georges Perros signe un assez court texte sur les "Divagations du lettrisme" qui s'ouvre sur cet épigraphe de Valéry : « Il serait beau de penser dans une forme qu'on aurait inventée. »

Hubert a dit…

@ Henry
En réalité, Georges Poulot est le vrai nom de Georges Perros. Il n'y a donc pas ici usage d'un pseudonyme mais peut-être était-ce, en 1946, avant que Georges Poulot décide d'adopter comme nom de plume celui de Georges Perros ?