vendredi 28 janvier 2011

Et prendre le temps de vivre ? Et ne penser à rien ?



" La non-existence est la voie.
Le matin, je me rendrai à un certain travail où personne ne me reconnaîtra. Le chef me renverra et, compréhensif envers mes frères de labeur, je retournerai dans les bois où, ravi, je me remettrai au lit. "
Note maraudée sur les terres de l'excellent Marquis de L'Orée.




6 commentaires:

Le Marquis de l'Orée a dit…

Mes terres: trois jours à cheval pour les parcourir.

Merci pour ce rappel: je vais immédiatement faire la sieste sous Laura et Pam.

A très bientôt

delorée

thoams a dit…

Me plait bien ce marquis

Pensez BiBi a dit…

Et BiBi, lui, ira loin, bien loin, par la Nature, heureux comme avec une femme.

C.C. a dit…

André Mage de Fiefmelin, Guido Ceronetti, Otto Dix... Le marquis fréquente du beau monde. On ira de temps en temps lui rendre visite — s'il le permet. Parce qu'il le vaut bien.

Olivier de Taxis a dit…

Divin marquis, qu'avez vous vu encore?

Le Marquis de l'Orée a dit…

J'ai vu de ravissantes amazones plonger dans l'onde au crépuscule, puis le soleil se lever sur le musée méthodique de l'effroyable confrérie humaine, laquelle venait de tout agencer avec méthode et détermination, en route vers l'asepsie et la sidération.

Bienvenue à l'Orée, et puisque le pire empire, dansons!

Cordialement.

delorée