lundi 14 février 2011

Thomas Bernhard : "On dit des inepties sur moi, comme sur n'importe qui d'autre…"

Thomas Bernhard par Erika Schmied©
video


Le jour quitte sa chemise.
Nu, il se dresse sur les remblais
et rameute les oiseaux.
Dans le noir des flaches
croupit sa gueule rouge
cassée par les paysans.
L'herbe me plante ses sagaïes d'ombre
dans la cervelle.

À la fenêtre d'à-côté
un oiseau s'est perché
qui veille sur mes pensées,
jusqu'à ce que le sommeil, brutal,
m'arrache à mes souliers trempés.

Thomas Bernhard
(traduit par L. Watt-Owen)


1 commentaire:

Le Marquis de l'Orée a dit…

Thomas Bernhard, un des auteurs les plus drôles et les plus revigorants de tous, mais dont la plupart des gens ne voient que la face tragique... Ah, la plupart...

ps: Je clique tant et plus sur "dernière chance" mais rien ne vient. Ma dernière chance serait-elle déjà passée ? Ah mais, j'en étais sûr !

Bon, recliquons.