jeudi 7 février 2013

Monsieur Plume

Portrait d'Henri Michaux en M. Plume, par L. Watt-Owen © 1984/2007
click on the picture to enlarge

"Qui a rejeté son démon nous importune avec ses anges." 
Henri Michaux, Tranches de savoir

Le portrait ci-dessus d'Henri Michaux "monté au ciel" fut réalisé le 19 octobre 1984.

***

"Épervier de ta faiblesse, domine…"


Milan Stibilj
Épervier de ta faiblesse, domine…
texte d'Henri Michaux (1964) 
Les Percussions de Strasbourg 
Claude Petitpierre, récitant
cover image: painting by Julio Le Parc



***

Les décédés de la nuit.

" Le seul bâtiment devant ma fenêtre au quatrième étage, grand rectangle à quelques découpures près, éclairé toute la nuit, était l'Hôpital de la Cité. Il a fait une suite de très beaux jours, en ces temps-là, à la fin d'avril. Vers six heures, tirant le rideau qui était à portée de ma main dans cette petite chambre, je voyais le ciel déjà bleu autour du grand hôpital dont les longues fenêtres et les couloirs avaient encore l'éclairage de la nuit. Le soleil ne tardait pas à se montrer, sur la gauche du grand bâtiment, à travers les arbres du Parc Montsouris, au ras du sol. C'est quand il était déjà haut, isolé en plein ciel, que la fumée apparaissait. Elle montait toute droite d'une cheminée carrée, très basse, qui faisait corps avec l'hôpital. C'était une colonne de fumée très noire, non pas épaisse mais dense, s'élevant d'un seul jet jusqu'à un endroit du ciel où elle était prise dans un courant qui la rabattait de côté.
Je cessais de regarder au dehors, je vaquais dans ma chambre, préparant ma valise, et quand je revenais à la fenêtre, la fumée avait disparu, il n'y avait que le beau ciel d'une journée de plus en avance sur l'été. Henri Michaux était venu mourir dans cet hôpital peu de temps auparavant."

Henri Thomas, Dextre Senestre
La Nouvelle Revue Française,  N° 416, sept. 1987

***


Le plus fort film sur Henri Michaux 

Romain Verger va sans doute râler que je repique ici ce document qu'il préférait laisser bien caché sur son site, réservé aux chanceux qui tombaient par hasard dessus. Mais il le donne aussi sur Vimeo. Quoi qu'il en soit, j'enrage que trop peu de gens aient pu jusque-là voir ce film que je considère comme le plus fort car le plus émouvant consacré à Henri Michaux. Du reste il ne s'agit pas d'un film, mais de ce qui reste d'un film qui ne pût être terminé. Cet inachèvement eût sans doute plu à Henri Michaux. On nous aura rarement parlé de lui avec autant de délicatesse qu'ici Vera Dickman, Brigitte Ouvry-Vial et Georges Bénaily. Que l'excellent Romain Verger soit béni. Et fier d'un tel document. Inoubliable. 
L. W.-O.



SOUVENIRS D'HENRI MICHAUX from Romain Verger on Vimeo.


"Ce documentaire doit être considéré comme un travail inabouti. De nombreux intervenants ayant rencontré Michaux au cours de leur vie devaient témoigner mais faute d'une aide à la création du CNC, ce projet n'a pu être mené à son terme. Ainsi nous sommes nous arrêtés après quelques interviews. Pour autant, ces prises, en dépit de leur qualité parfois médiocre, méritaient d'être préservées. Je remercie très chaleureusement les intervenants qui ont accepté de me livrer leurs souvenirs : Vera Dickman, Brigitte Ouvry-Vial et Georges Bénaily. "Ces visions singulières ouvrent un champ original d'investigation d'un artiste, du face à face avec lui jusqu'à une approche plus péripatétitienne, comme la mienne. Ces entours sont comme des esquisses crayonnées sur un carnet, dans l'instant ô combien éternel!" (Georges Bénaily)." © 2005 Romain Verger

Liens : le site et le blog et les livres de Romain Verger

Bonus :

IMAGES DU MONDE VISIONNAIRE / HENRI MICHAUX / 1963



4 commentaires:

Valéry Lozat a dit…

En effet une perle. Encore merci. Je doute que Mr Verger vous reproche quoi que ce soit! Au contraire car vos remerciements sont à l'opposé de la flagornerie. Et question expression de votre sincérité il est vrai que vous savez vous y prendre!

kwarkito a dit…

"Faute de soleil sache mûrir dans la glace"... Michaux la passion littéraire de mes 20 ans...

Christophe Bouvier a dit…

Merci monsieur Louis. Merci Monsieur Romain.

Nuageneuf a dit…


3 000 701 mercis pour ces articles fracassants.