mercredi 11 juin 2014

La pissotière de Cioran

Beckett, Cioran et Michaux en tête de queue 
devant la pissotière de la place Saint-Sulpice (coll. part.)


La grêle parisienne s'est trompée de date. C'est seulement à partir d'aujourd'hui qu'elle aurait dû tomber et pilonner le Marché de la Poésie, place Saint-Sulpice. 

Il est bien rare que des catastrophes dites naturelles nous vengent de calamités pires : culturelles.
Généralement c'est uniquement l'affreux Patrimoine National qui trinque. 

Cette concentration annuelle de jobards majeurs aura été épargnée à quelque heures près. À moins que les Dieux ne m'entendent et ne leur réservent une nouvelle râclée, et qu'ils les bombardent cette fois de grêlons plus hénaurmes que les balles de Roland-Garros : de la taille du crâne d'Hamlet, sinon du ballon officiel de la Coupe du Monde.


La réduction en bouillie de tous les chalets-de-nécessité de ce village d'irréductibles jobards serait un don du ciel. Et quel beau spectacle Son & Lumières que la noria d'ambulances de Pompiers emportant aux Urgences, la tête cabossée sinon brisée, les 3/4 des indécrottables poètes de ce pays et la quasi totalité de leurs éditeurs ! 

Avec un peu de chance, si ce déluge s'acharnait sur l'inauguration, la bonne femme Hidalgo, autrement dite la Madame-Le-Maire-de-Paris, et la bonne femme Filipetti, autrement dite la Madame-Le-Ministre-de-la-Culture-Intérieure, ces deux calamités ambulantes et parlantes, en seraient efficacement passées  à tabac, rincées, rossées, tuméfiées et assommées.

Seul échappera au chatiment celui qui aura l'aubaine de pouvoir se réfugier dans la pissotière de Cioran. Au risque d'y tomber sur l'increvable momie de la Poésie, demie-nue et glaglatante, effarée par ses poètes mêmes.
L. W.-O.



Place Saint-Sulpice, dans la vespasienne…


" Paris se réveille. [...] Il fait encore noir : avenue de l’Observatoire un oiseau – un seul – s’essaie au chant. Je m’arrête et j’écoute. Soudain, des grognements dans le voisinage. Impossible de savoir d’où ils viennent. J’avise enfin deux clochards qui dormaient sous une camionnette [...] Le charme est rompu. Je déguerpis. Place Saint-Sulpice, dans la vespasienne, je tombe sur une petite vieille à demi nue. Je pousse un cri d’horreur et me précipite dans l’église où un prêtre bossu, à l’œil malin, explique à une quinzaine de déshérités de tout âge que la fin du monde est imminente et le châtiment terrible."
Cioran

4 commentaires:

Cléanthe a dit…

Beckett, innommable Quad, patiente tout en fin de partie, Cioran, léger comme un inconvénient, et Michaux débarquant de Haute Garabagne se demande si la nuit remuera encore. Après.
Cette photo rend la pissotière unique.

Frédéric Schiffter a dit…

Nous vous la volerons, cette photo.

Louis Watt-Owen a dit…

Seuls les si rares gentlemen-cambrioleurs dans votre genre, cher Frédéric, peuvent se le permettre : car ils la méritent. On ne vous en voudra donc certes pas !

(En revanche, ceux qui feraient sur elle, avec inélégance, main basse moins nette seront attrapés en flagrant délit par la mienne, et gare à eux.)

L. W.-O.

albin irrégulier a dit…

Quand les petites vessies se rencontrent...